Attention : Hotspot radiophare

04.03.2020
Planifiez-vous occasionnellement vos itinéraires de vol à l’aide de radiophares ou les utilisez-vous pour améliorer vos compétences en matière de radionavigation ? Un rapport qui vient d’être publié par le Service suisse d’enquête de sécurité (SESE) explique pourquoi les radiophares WIL et FRI sont propices aux quasi-collisions.
Il y a donc environ un an, le 27 février 2019, lorsqu’un Pitts et un C182 se sont dangereusement approchés au VOR WIL. Bien que les deux avions aient été équipés d’un dispositif d’avertissement de collision Powerflarm, aucun d’eux n’a émis de signal d’avertissement. La présente affaire nous montre donc une fois de plus que le principe “See and avoid” fait partie d’une bonne surveillance permanente de l’espace aérien, notamment dans les evirons des radiophares.
Nous vous renvoyons également à un précédent article de Stay Safe sur le VOR WIL.

Partager


Posts similaires