Reprise des opérations aériennes : décollage en toute sécurité

08.06.2020

Ces dernières années, l’OFAC a été informé d’événements au cours desquels l’avion a quitté la piste en herbe après un décollage interrompu (trop) tardivement, en raison d’un calcul incorrect de la distance de la course au décollage ou de mauvaises conditions au sol (ce qu’on appelle une sortie de piste). Ce fut le cas deux fois rien qu’en 2019.

Les opérations de vol ont été partiellement ou totalement suspendues sur l’un ou l’autre des aérodromes à partir du 16 mars 2020. Par conséquent, il se peut qu’une vérification complète des pistes n’ait pas été effectuée sur les petits aérodromes. Dans certains endroits, ils ont été “maltraités” par des cavaliers ou des agriculteurs ou le temps a laissé des traces.

Il est donc particulièrement important que le pilot-in-command (PIC)  obtienne une image de l’état actuel de la piste pendant les préparatifs de vol avant le décollage. Y a-t-il des nids de poule, des traces de tracteur ou d’autres surfaces inégales parce que la zone a été utilisée pour d’autres activités pendant la pause du vol ? Y a-t-il des objets sur la piste ?

Une bonne préparation au lancement comprend non seulement une inspection préalable de la piste mais aussi un calcul fiable de la distance de décollage. C’est l’un des éléments les plus importants de la préparation du vol pour chaque pilote. Le manuel de vol de l’avion fournit les informations nécessaires – mais pas toutes. Un bon guide pour le calcul des distances de décollage et d’autres aspects à prendre en compte est fourni par le dépliant de Fédération de vol à moteur FMVS.


Partager


Posts similaires