« Lesson learned » : les médicaments et leurs effets secondaires

20.07.2017

Un samedi matin, j’ai rendez-vous avec un élève-pilote, que j’estime très doué, pour une nouvelle leçon de pilotage. Il va effectuer son premier vol solo. La météo est parfaite, l’avion est en bon état et il n’y a pas beaucoup de trafic : tous les voyants semblent au vert. Comme d’habitude avant un vol solo, j’effectue deux ou trois circuits d’aérodrome en compagnie de l’élève avant de le laisser voler de ses propres ailes.

Mais dès le roulage, rien ne se passe comme prévu : mon élève oublie de vérifier le bon fonctionnement des freins et réalise les autres contrôles sans véritablement s’appliquer. Ça continue après le décollage : il oublie des contrôles, il s’engage dans l’étape vent-arrière en ayant toujours les gaz à fond et quant aux atterrissages, mieux vaut ne pas en parler. Après deux tours de piste de cet acabit, j’abrège l’exercice (non sans avoir, soit dit en passant, dû reprendre les commandes).

Au débriefing, je demande quelques explications à mon élève. Il m’avoue qu’il souffre depuis la veille de violents maux de tête, qu’il n’a quasiment pas dormi de la nuit et qu’il a repris un antidouleur ce matin…


Partager


Posts similaires