Lesson Learned: déshydratation

15.08.2017

Il y a peu, j’ai fait une excursion avec un ami à bord du nouvel avion du club par une magnifique journée d’été. Notre but était de faire le tour d’un maximum d’aérodromes avec une pause de 30 minutes entre chaque destination. Mais comme souvent, les pauses ont été encore plus courtes que prévu, notamment parce qu’il y avait la queue à la pompe. Ce qui fait que nous avons dû nous dépêcher pour tenir le programme que nous nous étions fixés. Nous sommes tout de même parvenus à regagner l’aérodrome de départ avant la fermeture.
Mais je dois dire que peu avant le dernier atterrissage, je ne me sentais pas très bien. De violents maux de tête m’ont empêché d’apprécier comme il se doit l’apéro bien mérité. De retour à la maison, j’ai eu un sommeil difficile. J’en ai parlé à un ami médecin. Celui-ci m’a demandé d’emblée si j’avais emporté de quoi me désaltérer avec moi. Apparemment pas suffisamment car à son avis j’étais déshydraté.

J’ai lu par la suite un article qui disait que le corps humain est composé en majorité d’eau, laquelle joue un rôle important dans le métabolisme. Ce n’est que lorsque les sels et l’hydratation sont en quantité suffisante que la teneur en eau est équilibrée et que les fonctions et processus du corps humain – comme le système nerveux – fonctionnent normalement. En cas de déshydratation et/ou de carence en sels, la soif, la fatigue, des maux de tête et autres troubles apparaissent. Dans les cas graves, la déshydratation peut entraîner une accélération des battements cardiaques, des crampes musculaires et la perte de connaissance. Les cas de déshydratation aiguë peuvent même être fatals.

Lesson Learned: Depuis, j’emporte toujours une bouteille de thé froid ou d’eau dans le cockpit afin que je puisse m’hydrater même en cas de pause raccourcie.


Partager


Posts similaires