130.355 MHz : la fréquence des montagnards

13.09.2019

90% des participants ont répondu correctement à la question de la semaine. Merci et bravo ! Ci-dessous quelques informations de base sur le thème “fréquence des montagnards” et non sur la normalisation du langage radio, sans oublier :

Les pilotes qui effectuent des vols dans les Alpes, que ce soit aux commandes d’un avion ou d’un hélicoptère, se doivent d’être à l’écoute sur la fréquence de montagne 130.355 MHz afin de se tenir au courant du trafic sur les places d’atterrissage en montagne ou d’être en mesure de prêter secours en cas d’urgence ou d’accident. Les transmissions sans accusé de réception constituent de précieuses informations pour permettre aux pilotes de se faire une idée de la situation du trafic. Nous vous invitons dès lors à suivre les recommandations suivantes :

À l’atterrissage / pour le premier appel et les communications ultérieures de la position, toujours commencer par le nom de la place d’atterrissage en montagne : « Petersgrat – Helicopter HB-XVA – North of Petersgrat – 10’500 ft – for REKO »; « Petersgrat – Helicopter VA – turning final from the south ».

Lors du départ d’un aérodrome non contrôlé, par exemple de Bex, il est conseillé d’effectuer un essai radio – dans notre exemple avec Geneva Info (126.35) ‑ avant de se rendre sur une place d’atterrissage en montagne (« Geneva Info – HB-OPA – request radio check on 126.35 ») afin de s’assurer que la radio est en état de marche et que le volume sonore est correctement réglé

La diffusion d’indications de trafic ne dispense pas le pilote de surveiller l’espace aérien (scan) !


Partager


Posts similaires