Réponse à l’enquête : VMC en IMC – un risque surtout mortel !

23.10.2020

Environ 150 pilotes ont participé à notre enquête Facebook et Instagram sur le thème “VFR en IMC”. Environ 20 % d’entre eux ont déjà eu cette expérience, ce qui constitue l’un des plus grands défis, sinon le plus grand, même pour les pilotes expérimentés.

Les statistiques montrent que les vols VFR dans des conditions de vol aux instruments sont le type d’accident lié à la météo le plus meurtrier et ont un taux de mortalité quatre fois plus élevé que tous les autres accidents de l’aviation générale. Plus surprenant encore, un tiers de tous les pilotes impliqués dans des accidents VFR en IMC ont en fait une qualification de vol aux instruments.

Et pourtant : les pilotes prennent généralement le risque délibérément. C’est ce que montrent diverses interviews vidéo de pilotes.

Pourquoi, en fait ? Est-ce la pression du temps, l’optimisme supposé “je vais me débrouiller” ou même la négligence ? Quoi qu’il en soit. La seule option qui nous reste est d’attirer l’attention sur ce grand danger encore et encore et de vous donner les trois points à retenir dans le cockpit :

1.) Préparez votre vol avec soin et travaillez avec des alternatives
2.) N’y allez pas à fond. L’immersion en IMC est associée au stress et à la perte d’orientation spatiale
3.) Vérifiez vos “minima personnels” pour réduire les risques

Conseil de sécurité : si vous entrez en IMC, il n’y a qu’une chose à faire : retournez d’où vous venez, c’est-à-dire faites un virage standard de 180 degrés et vous sortirez à nouveau des nuages en une minute !

Fly safely and stay alive!


Partager


Posts similaires